Créer mon blog M'identifier

The Flash s01e17 Flash Back critique du dernier épisode!

Le 31 mars 2016, 17:06 dans Culture 0

Résumé : Barry Allen décide de voyager dans le temps afin de pouvoir trouver un moyen d'aller aussi vite que Zoom. En remontant dans le passé il revoit Harrison Wells qui semble être le seul à pouvoir l'aider à trouver la bonne formule de la vélocité. Sauf que Barry ne doit surtout pas dévoiler qu'il vient du futur. Entre temps, alors qu'il voyageait dans le temps, un spectre du temps fait son apparition et terrorise la ville.

critique: Alors que les derniers épisodes étaient un peu mous et peu convainquants, nous retrouvons un peu d'espoir grâce à ce nouvel épisode.

Dans ce nouvel épisode Barry voyage dans le temps pour rencontrer Harrison Wells. Ce retour nous donne le moyen de revoir Eddie et cela fait du bien même si nous avons un petit pincement au cœur. De plus revoir notre bon Harrison Wells en chaise roulante et toujours aussi malicieux ne nous déplaît pas, bien au contraire. Grâce à cet épisode nous retrouvons l'énergie qu'avait la série avant zoom...et avant la saison 2. Bref c'est un bon moment de nostalgie mais qui sera vite oublié par l'apparition du spectre du temps.

Le spectre du temps aurait pu être une bonne idée sauf qu'il est agaçant mais pas si menaçant. Nous aimons quand même ce spectre et le travail sur son look est réussi. On aime beaucoup aussi la façon dont il finit par prendre l'énergie de Flash.

Le point positif c'est que Barry passe enfin à l'action et ça on aime beaucoup. Il est prêt à tout pour avoir la formule qui le rendra plus rapide quitte à révéler sa vraie identité à Kaitlyn et Cisco du passé. Bien qu'on se doute qu'il soit tenté de dire la vérité sur Harrison Wells au groupe, il ne le fait pas et reste très humble. Flash arrive enfin à se concentrer sur l’essentiel c'est-à- dire battre Zoom et s'éparpille moins que dans les épisodes précédents.

Il n'y a pas de vilains qui apparaissent dans ce nouvel épisode mis à par le spectre du temps, du coup on peut un peu plus se concentrer sur Flash et sur l'unique solution qui le rendra plus puissant que Zoom. Nous nous rendons compte que la série avance enfin et se prépare à la confrontation finale entre Zoom et Flash. Flash est plus mature même si on a peur qu'il finisse par ne plus avoir confiance en personne à la fin de la saison.

En revanche la brève vision de Cisco nous fait un peu peur quant au destin de ce personnage. En effet, on se rend compte que Cisco semble mourir dans une de ses visions contre Zoom. Alors est-ce-que la série décide de nous faire peur ou nous donne un avant goût de ce qui pourrait se passer ? Nous découvrirons vite cela dans les prochains épisodes.

Petit à petit la série arrive à faire monter la tension quant à la confrontation entre Zoom et Barry. Flash se réveille enfin et ne nous propose plus des mélodrames un peu pathétiques juste pour nous faire patienter. En revanche maintenant que l'on sait qui est vraiment Zoom, nous aimerions comprendre comment il a obtenu ses pouvoirs. Un petit épisode centré un peu plus sur lui nous permettrait de nous réconcilier avec ce personnage qui n'est pour le moment pas aussi charismatique que Wells.

plus d'info sur cinbook.fr

Critique Supergirl: s01e18 world's finest ( crossover The Flash!)

Le 29 mars 2016, 23:20 dans Culture 0

Résumé : Siobhan découvre qu’elle a des pouvoirs et s’allie avec Livewire afin de se venger de Kat Grant et de tuer Supergirl. Barry Allen alias The Flash s’est perdu dans le temps et l’espace et se retrouve coincé à National City. Il sauve la vie de Kara et découvre qu’elle est une Alien.

Critique : Nous l’attendions depuis un petit moment ce crossover entre Flash et Supergirl et nous ne sommes pas déçus du résultat. Les deux personnages sont mignons et sont très complices pendant cet épisode. En effet, nous connaissons l’association Flash-Arrow et cela fait du bien de voir qu’il est possible de faire un crossover dynamique de deux autres personnages.

En effet, The Flash rejoint la ville de National City et cette idée est bien choisie car elle permet de mettre un peu plus d’ambiance et d’énergie dans la série.De plus, Kara en a besoin car elle se sent seule et essaie en vain de retrouver la confiance des habitants de la ville. Berry Allen apporte donc une dose de bonne humeur et de confiance à Supergirl et on est content de la retrouver souriante et énergique. Bien que l’excuse de la venue de Barry à National City soit un peu banale, ( nous avons l’habitude de ses voyages entre les différentes terres) et un peu trop tirer par les cheveux, nous oublions vite ce détail et nous nous laissons porter par la fraîcheur des deux personnages. En effet, les deux super héros vont bien ensemble et on est ravi de voir qu’ils font équipe. Ils ont approximativement le même age, ont le même humour et sont très sensibles. Du coup une forte complicité se créer entre les deux personnes et nous aussi, nous la ressentons. Cependant, Flash se découvre un peu vite à National City et dévoile spontanément sa vraie identité. C’est assez étrange de le voir agir de cette façon et du coup on ne sait pas s’il se permet de le faire car il n’est pas dans son univers ou si c’est pour accélérer la amitié naissante entre Kara et Barry. Car oui, aucun des deux ne se méfie de l’autre et ils deviennent en deux secondes de très bons amis.. Pour cela, la rencontre entre Arrow et Flash prenait un peu plus de temps et posait les bases plus calmement. Bien ou pas ? En tout cas cela nous permet de ne pas trop nous ennuyer avec d’innombrables phrases d’introduction entre les personnages.

Nous n’avons pas vraiment un petit méchant qui vient embêter Supergirl dans cet épisode car nous connaissons déjà Siobhan. Elle a appris comment se servir de ses nouveaux pouvoirs et devient méchante. C’était à prévoir mais nous ne nous attentions pas à que ce soit dans l’épisode 18 qu’elle se battrait contre Supergirl. L’alliance avec Livewire est bien trop évidente ( puisque toutes les deux étaient les assistantes de Kat) mais cela fonctionne très bien ! Les maquillages et costumes nous font penser à des «evil twins » et on apprécie ces détails bien qu’ils soient un peu trop stéréotypés.

En tout cas , la bataille entre l’équipe Livewire- Siobhan et l’équipe Supergirl Flash est intéressante et le geste de solidarité des humains envers Supergirl nous a réchauffé le cœur.La fin est un peu triste car Barry repart déjà dans son univers et finalement on aurait voulu qu’il reste un peu plus aux côtés de Supergirl. Le crossover est donc une bonne initiative dans Supergirl et on espère que les réalisateurs n’hésiteront pas à en refaire.

Néanmoins nous ne nous attendions pas à cette fin d’épisode et nous voulons en savoir plus sur le comportement bizarre des habitants de National City. La fin de saison promet d’être bien et va étinceler l’univers Supergirl ! En tout cas, Kara sera sûrement toute seule face aux humains et on a hâte de voir comment elle va s’y prendre pour sauver l’humanité.

Vous avez aimé , pas aimé ce crossover avec Flash?? Faites le savoir!! :)

On continue ici: cinbook.fr

10 Cloverfield Lane (2016): Un Thriller à huis clos? mars 22, 2016 Emeline

Le 29 mars 2016, 22:32 dans TV Ciné 0

Après la sortie de Cloverfield en 2008, Dan Trachtenberg nous propose un second volet. 10 Cloverfield Lane a su trouver son public et en effet, le film nous amène facilement dans son univers.

Michelle quitte tout sur un coup de tête après avoir rompu avec son copain. Alors qu’elle est en voiture, la jeune femme est violemment percutée par une voiture. A son réveil Michelle découvre qu’elle a été enlevée et qu’elle est séquestrée dans une cave. Howard Stambler propriétaire des lieux, soutient qu’il a tenté de la sauver et que l’air est devenu toxique depuis l’arrivée des extraterrestres. Un autre réfugié, Emmet, confirme les propos d’Howard . Il est donc hors de question pour Michelle de s’enfuir du refuge. Mais alors qu’elle croit pouvoir avoir enfin confiance, Michelle découvre qu’Howard n’est pas l’homme qu’il prétend être. Avec l’aide d’Emmet, la jeune femme manigance un plan afin de sortir du refuge.

10 Cloverfiel Lane ne nous laisse pas respirer une seule seconde. Tout au long du film on se sent aussi perdu que Michelle et nous remettons tout en question. Alors est-ce-qu’ Howard dit vrai ou est-il pervers ? Tout est mis en scène d’une telle façon qu’on reste dans le flou jusqu’aux dernières minutes du film. Il faut savoir que 10 Cloverfield Lane n’est pas la suite du film de 2008 et on reste loin du film d’horreur traditionnel. Pourtant de la tension il y en a dans ce nouveau volet et d’une certaine manière les deux films sont liés. On suit chaque pas que fait Michelle, on connaît ses pensées et on pense comme elle. Du coup, le film nous plonge complètement dans un univers apocalyptique mais pas que. Peut- on parler de Thriller ? En tout cas il s’en rapproche énormément car les trois quarts des scènes sont tournées à huis clos, et ce choix fait encore plus monter la tension. Attention donc à ne pas être claustrophobe !

Une prison dorée ? Le refuge ressemble d’abord à une vieille cave humide quand Michelle est enfermée dans sa soi-disant chambre. Mais quand on découvre les espaces de vie, tout semble chaleureux et douillet et on veut croire que la jeune femme a eu une chance phénoménale. Cependant il y a cette petite voix qui nous chuchote à l’oreille que cet endroit est l’enfer sur terre. Quoique…

Les personnages sont vraiment impressionnants et il n’y a aucune faute de jeu. Michelle est une fille caractérielle et elle est plutôt intelligente. 10 Cloverfield Lane ne nous sort pas les clichés habituels d’une héroïne simplette. Michelle est sous tension pendant tout le film, tous ses sens jaillissent, elle réfléchit et cherche à distinguer le vrai du faux dans cette mystérieuse histoire.

Howard est pourtant le personnage le plus intriguant par son poids mais aussi par sa constante présence. Onessaie de croire ce qu’il dit tant bien que mal mais on n’y arrive pas. Howard a comme deux personnalités car une fois il est gentil comme un nounours et deux minutes plus tard il devient agressif. Il est donc extrêmement difficile de lui faire confiance. Monsieur voit tout et entend tout. Même les parties de jeux de société nous donnent des frissons et nous mettent dans l’embarras. Sans savoir vraiment pourquoi, nous sommes en alerte jusqu’à la fin du film.

Emmet est le personnage qu’on voit le moins dans le film mais il reste crédible et on aime beaucoup sa douceur. Il calme la tension qui règne dans le bunker et en même temps grâce à ce personnage on en découvre davantage sur Howard. Doit-on aussi se méfier d’Emmet ? Encore une fois, ce film remet tout en question et on se sent aussi seul que peut l’être Michelle.

On l’aura donc compris 10 Cloverfield Lane remue le public et joue énormément avec les nerfs. Le film ne semble pas avoir de faille car il est très difficile de ne jamais douter. La fin est plus qu’impressionnante et nous laisse sans voix. Bref les fans de Thriller vont adorer !

Pour plus d'informations: cinbook.fr

Voir la suite ≫