Après la sortie de Cloverfield en 2008, Dan Trachtenberg nous propose un second volet. 10 Cloverfield Lane a su trouver son public et en effet, le film nous amène facilement dans son univers.

Michelle quitte tout sur un coup de tête après avoir rompu avec son copain. Alors qu’elle est en voiture, la jeune femme est violemment percutée par une voiture. A son réveil Michelle découvre qu’elle a été enlevée et qu’elle est séquestrée dans une cave. Howard Stambler propriétaire des lieux, soutient qu’il a tenté de la sauver et que l’air est devenu toxique depuis l’arrivée des extraterrestres. Un autre réfugié, Emmet, confirme les propos d’Howard . Il est donc hors de question pour Michelle de s’enfuir du refuge. Mais alors qu’elle croit pouvoir avoir enfin confiance, Michelle découvre qu’Howard n’est pas l’homme qu’il prétend être. Avec l’aide d’Emmet, la jeune femme manigance un plan afin de sortir du refuge.

10 Cloverfiel Lane ne nous laisse pas respirer une seule seconde. Tout au long du film on se sent aussi perdu que Michelle et nous remettons tout en question. Alors est-ce-qu’ Howard dit vrai ou est-il pervers ? Tout est mis en scène d’une telle façon qu’on reste dans le flou jusqu’aux dernières minutes du film. Il faut savoir que 10 Cloverfield Lane n’est pas la suite du film de 2008 et on reste loin du film d’horreur traditionnel. Pourtant de la tension il y en a dans ce nouveau volet et d’une certaine manière les deux films sont liés. On suit chaque pas que fait Michelle, on connaît ses pensées et on pense comme elle. Du coup, le film nous plonge complètement dans un univers apocalyptique mais pas que. Peut- on parler de Thriller ? En tout cas il s’en rapproche énormément car les trois quarts des scènes sont tournées à huis clos, et ce choix fait encore plus monter la tension. Attention donc à ne pas être claustrophobe !

Une prison dorée ? Le refuge ressemble d’abord à une vieille cave humide quand Michelle est enfermée dans sa soi-disant chambre. Mais quand on découvre les espaces de vie, tout semble chaleureux et douillet et on veut croire que la jeune femme a eu une chance phénoménale. Cependant il y a cette petite voix qui nous chuchote à l’oreille que cet endroit est l’enfer sur terre. Quoique…

Les personnages sont vraiment impressionnants et il n’y a aucune faute de jeu. Michelle est une fille caractérielle et elle est plutôt intelligente. 10 Cloverfield Lane ne nous sort pas les clichés habituels d’une héroïne simplette. Michelle est sous tension pendant tout le film, tous ses sens jaillissent, elle réfléchit et cherche à distinguer le vrai du faux dans cette mystérieuse histoire.

Howard est pourtant le personnage le plus intriguant par son poids mais aussi par sa constante présence. Onessaie de croire ce qu’il dit tant bien que mal mais on n’y arrive pas. Howard a comme deux personnalités car une fois il est gentil comme un nounours et deux minutes plus tard il devient agressif. Il est donc extrêmement difficile de lui faire confiance. Monsieur voit tout et entend tout. Même les parties de jeux de société nous donnent des frissons et nous mettent dans l’embarras. Sans savoir vraiment pourquoi, nous sommes en alerte jusqu’à la fin du film.

Emmet est le personnage qu’on voit le moins dans le film mais il reste crédible et on aime beaucoup sa douceur. Il calme la tension qui règne dans le bunker et en même temps grâce à ce personnage on en découvre davantage sur Howard. Doit-on aussi se méfier d’Emmet ? Encore une fois, ce film remet tout en question et on se sent aussi seul que peut l’être Michelle.

On l’aura donc compris 10 Cloverfield Lane remue le public et joue énormément avec les nerfs. Le film ne semble pas avoir de faille car il est très difficile de ne jamais douter. La fin est plus qu’impressionnante et nous laisse sans voix. Bref les fans de Thriller vont adorer !

Pour plus d'informations: cinbook.fr