Réalisé par Mohamed Hamidi, La vache a su conquérir le cœur de la France pour son originalité et sa fraîcheur. Nul doute, ce film donnera le sourire à tous les spectateurs.

Fatah (Fatsah Bouyamed), paysan en Algérie travaille dur ses terres. Mais sa vraie passion c’est sa vache : Joséphine. Il en prend soin comme la prunelle de ses yeux. Alors que chaque année il envoie sa candidature pour participer au Salon de l’Agriculture à Paris, Fatah reçoit une lettre de la France. Il est invité à se présenter avec Joséphine à Paris pour participer au concours. L’agriculteur est heureux et tout son village se mobilise afin de lui payer le transport jusqu’à Marseille. Seulement, Fatah doit laisser sa femme et ses deux filles seules s’il veut réaliser son rêve.

Fatah et le rêve Français

Fatah traverse la France à pied avec sa vache et nous, nous redécouvrons la France. En effet, nous passons à pied avec Fatah dans d’innombrables endroits très jolis. Alors qu’on pense que ce genre de voyage est impossible et bien Fatah le fait car il n’a pas les moyens. Ce personnage nous transporte et nous émeut car il est très optimiste, énergique et nous fait drôlement rire. Son rêve à lui c’est d’aller au Salon de l’Agriculture à Paris et il s’émerveille en voyant l’herbe verte et les fleurs sur son chemin. Du coup, nous finissons par nous émerveiller de cette simplicité et de ces paysages. Il aime tout ce qui est français et connaît toutes les chansons Françaises populaires. Car oui, il vit dans un petit village isolé en Algérie où les gens vivent simplement. Du coup, La France devient vite un rêve et l’endroit parfait où tout est rose.

Fatah et la solidarité

Sur le chemin Fatah va faire la rencontre de plusieurs personnes qui seront tous très gentils et très ouverts d’esprit. Car oui, le film n’aborde pas le thème du racisme et cela fait du bien. L’algérien va découvrir l’alcool et ses effets néfastes, mais il va surtout beaucoup s’amuser. La rencontre la plus importante et celle avec Philippe ( Lambert Wilson).  Philippe est un comte ruiné et dépressif. Cependant ce dernier est ravi de pouvoir aider Fatah et les deux se lient très vite d’amitié. Fatah apporte beaucoup à Philippe et il semble revivre. Avec son voyage improbable, Fatah est devenu célèbre et des milliers de gens le suivent sur les réseaux sociaux. Toute la communauté est au rendez-vous le jour de l’ouverture du Salon de l’Agriculture pour le soutenir. Fatah est soucieux du bien-être de sa famille, il est sincère et c’est un homme simple. La France a besoin de voir que des gens comme Fatah peuvent réussir à aller jusqu’au bout de leur rêve. Finalement il devient un symbole d’espoir et de solidarité.

Le décalage Algérie France

Au cours de son voyage Fatah découvre que la vie en France est bien différente de celle en Algérie et que l’herbe n’est pas verte partout. En effet, Il découvre les problèmes des Français : la dépression, les manifestations et  les dettes. Cependant ce dernier nous rappelle avec humour et légèreté que la vie n’est jamais simple. Alors pourquoi les Algériens ne peuvent ils âs avoir de dépression ? Car ils vivent avec ce qu’ils ont et sont heureux comme ça. On devrait donc en prendre exemple et savoir lâcher prise. Il découvre le film La vache et le prisonnier et s’émerveille parce que chez lui, les gens ont tous des moustaches à la télévision.

Petit clin d’œil à Jamel Debbouze qui n’a qu’un rôle secondaire mais qui s’en sort avec brillance . Nous aimons ses touches humoristiques. Lambert Wilson joue très bien le comte ruiné et il est très sincère et nous touche beaucoup. On ressent la complicité qu’il y a entre Philippe et Fatah et les deux personnages sont en harmonie. Le scénario est simple mais encore une fois nous suivons avec plaisir les aventures de Fatah entre l’Algérie et la France. La musique est tout à fait en concordance avec le film et est bien choisie.

Ce film est joliment filmé et nous rappelle que la vie peut aussi être simple. Nous aimons beaucoup suivre les aventures de Fatah et jusqu’à la fin nous rions et nous voyageons avec lui.

Venez nombreux! : cinbook.fr